Les chroniques de l'Antemonde

Forum du module de jeu Neverwinter Nights
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Textes chants et tribulations d'une barde...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elseneur

avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 24/12/2013
Localisation : Devant mon écran

MessageSujet: Textes chants et tribulations d'une barde...   Dim 19 Jan - 17:57

Qui est tu, Elzéchior ? Sous tes dehors d’enfant
Qui ne nous trompent plus ? Qui es tu vraiment ?

Tu devines nos peurs, tu ris de nos colères
Tu t’esclaffes à grand bruit de toutes nos misères
C’est que ça devient lourd, c’en est presque suspect
Il y a quelque chose, il y a un secret

Qui est tu, Elzéchior ? Sous tes dehors d’enfant
Qui ne nous trompent plus ? Qui es tu vraiment ?

Je t’ai haï longtemps, petit faiseur de fiel
Comme on hait le miroir qui nous montre bien tel
Que nous sommes, sans fard, sans la moindre pitié
Je t’ai haï c’est vrai, mais c’est bien du passé

Qui est tu, Elzéchior ? Sous tes dehors d’enfant
Qui ne nous trompent plus ? Qui es tu vraiment ?

C’est qu’un miroir, petit, on apprend à s’y faire
On apprend, c’est ainsi qu’on grandit sur la terre
Mais tu ne grandis plus, Explique moi pourquoi ?
Qu’est ce qui te fait peur ? Qu’est ce qui te fait froid ?

Qui est tu, Elzéchior ? Sous tes dehors d’enfant
Qui ne nous trompent plus ? Qui es tu vraiment ?

Tu as très vite su me mettre hors de moi
Etait ce pur hasard ? Oh, je ne le crois pas
Tu savais tout à fait ce que tu devais faire
Qui frapper en premier, mon malin petit frère

Qui est tu, Elzéchior, sous tes dehors d’enfant ?
Qui ne me font plus peur : Tu ne l’es pas vraiment


Dernière édition par Elseneur le Ven 21 Fév - 12:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslieboulay.com/
Elseneur

avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 24/12/2013
Localisation : Devant mon écran

MessageSujet: Re: Textes chants et tribulations d'une barde...   Mar 21 Jan - 11:39

Ce que je n’ai pas su dire et ce que j’ai omis
Ce que je n’ai osé et ce que j’aurais du faire
Toutes ces forteresses et ces vierges de fer
Ces longs murs étouffants que j’ai seule bâtis

Me voilà qui essaie de les faire tomber
De libérer ma fièvre et mes forces intimes
Pour porter mes talents jusqu’au plus haut des cimes
Et aller embrasser la dame Renommée

En présent de noces je lui amènerai
Tout vibrant encore du feu de mes amours
Mon cœur tout couturé, mes chagrins les plus lourds

Et je tirerai d’eux mes plus jolis sonnets
Car il n’est de gloire chez nous les troubadours
Qui n’ait été payée de nos larmes en retour
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslieboulay.com/
Elseneur

avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 24/12/2013
Localisation : Devant mon écran

MessageSujet: Re: Textes chants et tribulations d'une barde...   Mar 18 Fév - 10:04

Quand une barde est agacée, il arrive que le motif de son agacement se retrouve dans une chanson...

Citation :
Capitaine Nys est allé se plaindre
De ce qu’on l’avait poussé à l’eau
Près de la garde il ne cessa de geindre
Pour que l’on mette son ennemi au cachot

Le faux pirate, les pieds dans la flotte
Souriait, d’un bel air de nigaud
L’égo tendu à faire craquer ses bottes
le marin d’eau douce se croyait beau

Capitaine Nys a le triomphe facile
Surtout quand d’autres se battent pour lui
Mais au premier danger se défile
Derrière une jupe ou un garde il fuit

Capitaine Nys  a rempli sa culotte
De moult chiffon  pour sauver son égo
Mais pour remplir sa tête sotte
Il  n’a guère trouvé qu’un grand seau d’eau

L'auteure n'exclut pas de rajouter des couplets...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslieboulay.com/
Elseneur

avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 24/12/2013
Localisation : Devant mon écran

MessageSujet: Re: Textes chants et tribulations d'une barde...   Ven 21 Fév - 12:54

Le concert auprès des cannibales ayant assis sa réputation, la ravissante Hilizil Oon'is recevrait une grande quantité  de courrier ainsi que des propositions diverses allant de la demande en mariage  au concert privé.

Seule anicroche, la petite friction qui l'aurait opposée à un nobliaud assez imbu (vable ?) de sa personne :

" Si vous venez chez moi, belle enfant, je vous autoriserai peut être à me divertir.
- J'ai trop à faire, Monsieur. Pas le temps de mendier."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslieboulay.com/
Elseneur

avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 24/12/2013
Localisation : Devant mon écran

MessageSujet: Re: Textes chants et tribulations d'une barde...   Dim 23 Fév - 13:01

J’étais face à la tombe et la tombe parlait.
Ecrivait sur mon âme des mots doux d’encre noire
qui bavaient sous mon crâne un profond désespoir.
J’étais face à la tombe et la tombe parlait.

Sur mes joues impures de fille trop légère
A coulé les torrents éphémères du fiel
Et la tombe séduisante se voulait de miel
Pour mon cou tremblotant de fille trop légère.

Je lui ai dit qu’enfin elle pouvait bien me prendre
Elle peut bien me détruire, je n’y pourrai rien
Elle peut me briser en caressant mes reins.
Je le savais enfin. Elle pouvait bien me prendre.

Mais elle est impuissante à gagner mon sourire
Et mon consentement à un jeu bien cruel
Mon corps restera froid et mon esprit rebelle.
Car elle est impuissante à gagner mon sourire.

De ce qu’elle m’a fait, j’irai me nettoyer,
Cette tombe parlante au malingre courage,
Entre des bras gentils j’étoufferai ma rage.
Car de ce qu’on me fait, je puis me nettoyer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslieboulay.com/
Elseneur

avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 24/12/2013
Localisation : Devant mon écran

MessageSujet: Re: Textes chants et tribulations d'une barde...   Mar 18 Mar - 13:38

Il se dit qu'il y aura bientôt un cours de magie bardique à l'académie aventureuse...


Qu’est ce que la magie bardique ?

Par la demoiselle Hilizil Oon’is, barde.
Ce cours sera une introduction, ouverte à toute personne désireuse de s’informer sur la question..

(HRP : ce soir 21 H / 21 H30)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslieboulay.com/
Elseneur

avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 24/12/2013
Localisation : Devant mon écran

MessageSujet: Re: Textes chants et tribulations d'une barde...   Mer 19 Mar - 16:16

Retranscription du cours donné à l'Académie par la demoiselle Hilizil Oon'is intitulé...

Qu'est ce que la Magie Bardique ?


Introduction :

Il est une tradition répandue dans l’art lyrique comme quoi un chanteur doit prouver sa valeur en brisant un verre de cristal de par sa seule voix. Contrairement à ce que l’on pense, ce n’est pas là affaire de puissance vocale. C’est affaire de maitrise de sa voix. C'est-à-dire que l’on doit trouver, et maintenir, la bonne note, celle dont la fréquence, la vibration, brisera le verre. Le cristal, qu’il soit artificiel ou naturel, possède comme propriété remarquable d’être extrêmement sensible au son. D’où ce phénomène qui n’est PAS de la magie bardique.

C’est juste de la technique musicale pure. Bien sûr, il n’est pas de barde, même exerçant un autre métier, qui n’ait pas quelques connaissances à minima en matière de musique. Et bien sûr la qualité de cette formation influera sur les capacités arcaniques d’un barde. Mais ce n’est pas là une science exacte et oui, un barde peut faire une fausse note et ne pas rater un sort pour autant. Et surtout, si tous les bardes sont un peu musiciens, tous les musiciens ne sont pas bardes. Il yen eut même de prodigieux qui ne présentèrent aucune capacité à manier les arcanes. Ils n’en marquèrent pas moins l’Histoire de la Musique.

La magie bardique est peu étudiée. Ses mécanismes sont encore mal connus. L’une des raisons tient à l’image des bardes, perçus comme des êtres charmants, mais frivoles, ne prenant que leur art au sérieux (Et encore…).  Une autre raison serait que si les mages aiment la recherche et si les sorciers doivent apprendre d’urgence à maitriser leurs dons, histoire d’éviter quelque catastrophe, les bardes n'y sont en rien contraints. Certains se découvrent ces dons tardivement et ne les exploitent que peu. Parfois ils ignorent même que ce sont des dons bardiques.

Outre ma volonté de lever le voile auprès du grand public sur cette pratique magique, l’objectif de ce discours est d’encourager ceux qui présenteraient ces capacités  à suivre la série de leçons théoriques et pratiques que j’entends mettre en place dans le cadre d’un apprentissage des savoirs et savoirs faire bardiques.


Magie bardique et magie sonique… parenté et distinction.

L’on s’accorde en général pour dire que la magie proprement dite est pratiquée de la même façon par tous les arcanistes profanes, sans distinction, et que ce qui les distingue sont des différences de puissance et/ou des spécificités en sus de leur pratique.
Certaines théories ont été cependant avancées comme quoi  la magie bardique aurait vu sa pratique naitre  de la magie sonique, matinée d’enchantements et d’illusions. Quoique toutes les écoles puissent être pratiquées par un barde, celles ci semblent en effet avoir une affinité particulière avec notre sujet.  L’étymologie semble donner raison à cette théorie. Dans enchantement il ya « chant ». C’est une école dans laquelle la capacité à manipuler les émotions est primordiale, et elle est au centre de nos pratiques.  Par ailleurs l’illusion est tout à fait en phase avec  la situation fréquente d’amuseurs publics des bardes. Quand à la magie sonique, il est difficile de ne pas y penser quand on aborde la question du chant. Car un chant magique ou pas, nous l’avons vu en début de ce cours est une vibration sonique.

Mais voyons ce qui distingue le barde des autres lanceurs de sorts…


Comparaisons avec les autres jeteurs de sorts

Pour les mages, les arcanes sont un art, dans le sens « d’activité à haute teneur en technique, fondée sur l’apprentissage ». Le barde aime également apprendre mais possède un don qui lui permet de ne pas avoir besoin d’approfondir les choses, même si sa curiosité naturelle peut l’y mener. Par ailleurs les bardes sont naturellement portés à la transdisciplinarité. Ils aiment les associations d’idée et mêler entre elles des choses qui n’ont rien à voir. C’est une démarche très créative, mais assez éloignée de la démarche très analytique du mage.. On suppose que c’est ce qui a donné naissance  à la pratique du chant…

Le chant du barde, dont les effets sont divers, peut être d’une magie discrète ou flamboyante. Si la façon dont il se module en combat est assez bien connue, il  peut être employé de mille façons en dehors. Il peut aider à relaxer une personne, l’endormir, ou au contraire lui donner du cœur à l’ouvrage. Il rend nos spectacles plus envoutants…. En combat, il peut galvaniser, ou, employé contre un ennemi, le déstabiliser durablement.

On est donc face à un outil d’une remarquable souplesse qui peut, chez des bardes doués et très expérimentés, devenir un véritable atout militaire.  Il n’a pas d’équivalent chez les autres lanceurs de sorts. C’est cette spécificité qui me fait affirmer qu’un barde doit être considéré comme un lanceur de sorts à part entière et non comme un simple opportuniste qui manierait les arcanes en dilettante.

Pour cette raison, la formation du barde est particulière. Il ya toujours la possibilité d’un fort autodidactisme, mais cette solution ralentit l’apprentissage. Seul un barde peut former efficacement un autre barde car l’esprit du mage ne convient qu’à une approche d’initiation.

Mais le sorcier, s’il peut ouvrir à un barde certaines portes et l’amener à une réflexion intéressante sur sa pratique  ne peut pas d’avantage former à l’art bardique. Et pas seulement parce qu’il ne saurait le guider dans la pratique du Chant.

Car pour un barde, la magie n’est pas un but en soi.

Alors que le sorcier se sert de ses émotions pour créer un sort , le barde, lui, veut se servir de sa magie pour exprimer les dites émotions. Certes, le sorcier les exprime aussi. Mais le sorcier n’a pas besoin d’un élément qui donne au barde sa raison d’être : un public ! (Même s’il peut l’apprécier, certains sorciers ayant eu des carrières artistiques non négligeables…)

La magie est vue comme médium artistique,alors que pour le sorcier ou le mage, elle est elle-même un art. Un peu comme le dessin qui est pour le dessinateur art à part entière, mais simple outil lui servant à construire son œuvre pour un sculpteur ou un architecte.

Venons-en à la pratique pure. Il y a une notion que beaucoup de bardes escamotent alors même qu’elle est centrale dans notre pratique : La Mimésis*.


La Mimésis.

C’est un vieux mot humain, dont on pense qu’il est d’origine netherisse. Il voudrait dire « imitation »

C’est ce qui permet de reproduire, que ce soit par la peinture, la musique ou la gestuelle, quelque chose que l’on veut représenter. Ce n’est pas spécifique à la magie bardique, mais à tous les arts dits « d’agrément » ( je déteste cette formulation.) Or, si tous les artistes ne sont pas bardes, tous les bardes, sans exception, sont des artistes et en ont la mentalité :  un égo fort, une farouche indépendance d’esprit, un grand attachement à la liberté et à leur capacités de création.

Ce concept est souvent mal compris. Il est entendu comme étant le signe d’une absence de profondeur. Sauf que ce n’est pas le cas. La Mimesis est l’usage des apparences et des sens afin de faire passer des émotions de l’artiste à son public. C’est un vecteur.

C’est ce que fait un barde avec son chant. Et c’est précisément parce qu’il y a quelqu’un pour l’entendre que le chant existe. Nous en revenons donc au nécessaire public, condition sine qua none à l’existence d’un art.


Conclusion :

Je conclurai sur un constat : Ces solitaires, ces individualistes, ces têtes brûlées que sont les bardes, paradoxalement, n’existent que par et pour le regard d’autrui. Ironique, n’est ce pas ? De quelque chose de très égoïstes, ils font quelque chose qu’ils offrent.

Ce qui est probablement pour quelque chose dans l’usage qu’ils font de leurs capacités en combat : le soutien et la sape. Il serait peut être intéressant que l’on se penche plus souvent sur leurs la façon dont ils usent de leurs pouvoirs car j’ai la sensation qu’il ya beaucoup à apprendre et à tirer de cette façon très particulière de lancer des sorts.

Je vous remercie de votre attention.

__________________________________________________________________________________
(*HRP : Même définition dans la vraie vie, mais concept issu de l’œuvre d'Aristote)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslieboulay.com/
Elseneur

avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 24/12/2013
Localisation : Devant mon écran

MessageSujet: Re: Textes chants et tribulations d'une barde...   Ven 25 Avr - 12:05

Voilà longtemps que la barde n'avait plus écrit ni composé quoique ce soit. La mélodie est d'une tristesse à pleurer.

"Qu’y a-t-il derrière les voiles
Derrière la brume de nos  promesses passées ?
Ou s’en est  allé
Ton regard ou nichent les étoiles ?
Saurai-je la fin de ton histoire
Et de tes rêves de gloire ?

Reviendras tu un jour
Pour hanter mes amours
De l’amertume de nos regrets ?

Je t’avais promis des notes et vers forgées
De cendres et d’occasions mille fois manquées
J’avais promis une ode aux rêves enfuis

Et la voici
Mon ami...

Je garde le secret espoir
Que le vent  fasse se recroiser ma musique et tes pas
Que là ou tu vas
Tu as su sauver la mémoire
De ce qui  fut beau entre nous
Et jeté le reste aux loups

Te reverrais je jamais
Pour te dire « je t’aimais »
Et mettre fin, enfin au deuil ?

Je t’avais promis des notes, des rimes trempées
Dans le sel marin des larmes versées
J’avais promis un chant de rêves enfuis

Et le voici
Mon ami...
Mon ami...
Mon ami…"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslieboulay.com/
Elseneur

avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 24/12/2013
Localisation : Devant mon écran

MessageSujet: Re: Textes chants et tribulations d'une barde...   Lun 28 Avr - 10:33

Un cours à l'Académie aventureuse...


"Quelle que soit la perfection technique à laquelle vous êtes parvenus, Quelle que soit la puissance de votre don magique, l’acuité de votre oreille et la somme de savoir engrangée, une fois devant votre public… Vous êtes tout nus. Et c’est tant mieux.

La trouille, le trac qui vous tord les boyaux avant chaque spectacle, ou avant de venir à mon cours..."
*Rires*
Silence !  Le trac, donc, ce n’est jamais que la conscience aiguë que vous ne pouvez plus tricher. Oh en un sens, nous n’arrêtons pas de tricher. Mais nous sommes sincères dans nos tricheries. C’est bien nous que nous présentons à l’assistance. C’est nous qui sommes impitoyablement jugés. Le public est réellement redoutable. C’est pourquoi on lui doit le respect.

C’est lui qui va vous faire exister en tant que barde. C’est lui qui vous donnera accès à ce à quoi nous aspirons tous : la postérité.  Celle-ci ne vous sera accordée que si vous avez su la mériter. Ne confondez pas le succès avec le mérite. Le succès est transitoire.  La postérité, elle, décide de QUI a réellement marqué son art et son époque.

Inutile de vous dire que si vous tentez de tromper le public, si vous ne donnez pas sincèrement le meilleur de vous-même, si vous pensez pouvoir le gruger en lui faisant passer pour un grand cru un banal verre d’eau sucrée, vous serez peut être applaudis sur le moment, mais vous vous condamnez à un rapide oubli que d’autres, plus sérieux, hâteront en produisant les merveilles que vous n’avez pas su créer.

Votre destin ressemblera à celui de ces coquettes superficielles qui croient se faire aimer mais lassent vite leurs amants et  finissent seules, n’ayant pu compenser la perte de leurs charmes par des qualités plus durables.

Contrairement à ce qui est dit de nous, un bon barde n’est pas superficiel. Même s’il peut le laisser penser. Soyez des diamants, et non des verroteries bon marché."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslieboulay.com/
Elseneur

avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 24/12/2013
Localisation : Devant mon écran

MessageSujet: Re: Textes chants et tribulations d'une barde...   Lun 12 Mai - 10:02

La rumeur a agité les gorges chaudes de Lacustrum : La belle barde Hilizil Oon'is aurait reparu. Elle se serait même produite devant l'auberge. un spectacle certes plus court que d'ordinaire et elle a semblé accuser une certaine fatigue....mais un spectacle tout de même. On dit qu'elle est même repartie en expédition.

La nouvelle rassure ses nombreux admirateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslieboulay.com/
Elseneur

avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 24/12/2013
Localisation : Devant mon écran

MessageSujet: Re: Textes chants et tribulations d'une barde...   Jeu 15 Mai - 8:29

Un concert serait bientôt donné dans la grande salle de bal de l'Alcade. Et ce serait la belle Hilizil Oon'is qui donnerait de la voix. un concert devant la haute société de Lacustrum ? Voilà qui est périlleux. les critiques acides ont éreinté plus d'un artiste par le passé. Même Michel, fils de Jaques, n'y a pas échappé.

Quoi qu'il arrive, ce sera le lieu ou se montrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslieboulay.com/
Elseneur

avatar

Messages : 285
Date d'inscription : 24/12/2013
Localisation : Devant mon écran

MessageSujet: Re: Textes chants et tribulations d'une barde...   Mer 21 Mai - 11:18

Le spectacle fut riche en rebondissements et beaucoup se plaignirent, à juste titre, que le public ait son lot d'individus dissipés. Ce qui se tolère quand on se produit devant une auberge est plus désagréable dans une salle de concert.

Chaque détail en fut abondamment commenté.

La barde apparut, vêtue d'une superbe robe blanche que soutenait quelques touches rouge corail ainsi que la rose écarlate sur son cœur. Deux splendide nymphéas rosés ornaient sa chevelure d'or pâle. Pour ce qui était de l'élégance, ce fut un sans faute.

La première partie  fut globalement appréciée et il n'y eut que peu de critiques négatives. L'interlude musical, assuré par l'excentrique Conchita Wurst fit forte impression. Il ne faut décidément pas se fier aux apparences.

Était ce la fatigue ? La pression de passer après Conchita ? Ou était ce un défaut de concentration, du à l'intervention d'un pauvre fou durant l'entracte ( le malheureux se prenait pour l'Alcade) ? Toujours est il que l'elfe fit une fausse note à un pièce musicale qu'elle connaissait pourtant fort bien.

Pendant un instant, son sort paru scellé. Mais la belle continua de jouer, bien que son sourire ne masqua plus pas son inquiétude. Et elle se rattrapa en offrant un final proche de la perfection.

Un grand concert, donc, qui fera date.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leslieboulay.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Textes chants et tribulations d'une barde...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Textes chants et tribulations d'une barde...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Récit d'un barde comme il y en avait tant :
» Bataille avec méchants
» Tribulations. [Eli]
» Anaël, le barde errant des Havres
» Alessio - Barde et escroc [manque sorts]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les chroniques de l'Antemonde :: RP :: Evénements et rumeurs-
Sauter vers: