Les chroniques de l'Antemonde

Forum du module de jeu Neverwinter Nights
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Augustus Sheb : Extraits de rapports d'interrogations

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Voralberg

avatar

Messages : 182
Date d'inscription : 14/12/2013

MessageSujet: Augustus Sheb : Extraits de rapports d'interrogations   Ven 17 Jan - 12:24

Enrild Suskhan
Session numéro 2

Accusations: Meurtre d'un officier de Taxes, Vol de la propriété d'un Mage Rouge, Résister à l'arrestation

Notes sur le prisonnier: Artisan de Surag, fabrique des voiliers pour les pêcheurs du lac Thaylambar. A coopéré avec le fugitif Rylm Madrog et sa bande et leur a fourni des embarcations pour échapper aux gardes. Condamné à mort par combustion une fois interrogé. (Interrogatoire conduit dans le donjon de la Tour des Braises, à Eltabbar)



Lorsque je suis entré le sujet était endormi. Après vérifications j'ai pu constater que les brûlures aux mains de la veille avaient commencées à croûter, et son œil droit s'était infecté(un peu de pus en sortait). Je l'ai réveillé d'une taloche gantelée et j'ai détaché la chaîne qui le suspendais au plafond pour étendre l'homme sur la plaque de bronze, et après avoir bien serré les sangles de ma table de travail j'ai pris mon symbole sacré en main.

“Je suis de retour plus tôt que prévu, Enrild. Tu m'as laissé tomber... Tu sais que les autorités de Surag ont trouvé la planque de tes amis sous l'entrepôt? Si tu avais coopéré nous serions déjà aux trousses de ce Rylm Madrog... Mais à cause de ton silence tes amis vont souffrir... et ils parleront, oh oui, ils parleront...”

À ces mots il a écarquillé les yeux, puis simplement demandé de l'eau d'une voix faible. J'ai prit deux bonnes bûches et une pinte d'huile pour allumer un bon feu sous la table. D'ici une vingtaine de minutes la plaque de bronze serait extrêmement chaude, de quoi faire hurler mon sujet.

“Je me demande si je vais commencer par le tison ou l'huile bouillante... Tu a semblé particulièrement apprécier le tison, hier soir. Je suis désolé pour ton œil, mais ne t'en fais pas il te reste toujours le deuxième... pour le moment.”

“S'il... vous plaît... de l'eau... laissez-moi partir s'il vous plaît.”

Tout en m'esclaffant j'ai prit la pinte d'huile et j'ai commencé à en verser sur sa jambe gauche. J'ai ensuite récité le premier verset du rituel des flammes de la vérité. Une fois que j'ai senti le focus d'énergie que la prière apporte je me suis mit au boulot.

“Alors... quand tu leur a donné les bateaux... Ils t'ont dit où ils allaient, n'est-ce pas?”

“Non, ils ne m'ont pas dit où... juste qu'ils en avaient besoin vite.”

C'est à ce moment-là que j'ai mis le feu à l'huile. Il a commencé à hurler “pitié! pitié!”, comme la plupart.

“Tu crois que c'est comme ça que tu vas éviter de la souffrance? En me répétant ce que tu m'as dit hier? Franchement! Où est-ce qu'ils allaient!?”

Il a crié encore un bon trente secondes alors que les flammes savouraient son mollet, puis je l'ai encore frappé de mon gant de fer.

“Je sais pas! Je sais pas! Ils ont parlé d'une plage, d'un campement mais j'ai presque rien entendu! Pitié!”

J'ai éteint les flammes avec le tablier de cuir, et j'ai ajouté une bûche dans le feu sous la table. Il commençait à s'agiter, il sentait la plaque chauffer, et la sueur perlait à grande goutte sur son front.

“Mon pauvre Enrild, tu aurais pu éviter de voir la peau de ton mollet décoller si tu avais mentionné cela plus tôt... Mais je veux plus de détails.” J'ai prit dans mon gant sa main à moitié carbonisée et j'ai serré en le regardant dans les yeux. “Tu leur a donné 3 bateaux. Combien étaient-ils? Sept, huit neuf? Ce genre de voilier peut transporter 3 personnes et quelques provisions tout au plus. COMBIEN!?”

Il hurlait encore une fois “Pitié!” J'ai commencé à travailler le soufflet de la table avec mon pied, afin d'accélérer les choses.

“Ils étaient huit! Il y avait Rylm, sa sœur, deux esclaves et d'autres gens qui semblaient être des étrangers. Ils étaient bien armés et il y en avait un qui avait une grosse cicatrice sur l'avant bras gauche et un tatouage bleu dans le cou.”

Je n'ai pas bien saisi le reste parce qu'il s'est mit à sangloter et balbutier. Je serrais toujours sa main brûlée et je plongeait mon regard dans le sien pour voir si il me disait la vérité. Le rituel des flammes de la vérité n'est pas infaillible, il n'est qu'un moyen de bien diriger la volonté du prêtre dans son interrogatoire et d'utiliser au mieux l'énergie des flammes.

“L'homme au tatouage, portait-il une plume à son chapeau? Une plume noire, longue comme une main?”

Enrild m'a répondu d'un signe approbateur de la tête. J'ai lâché sa main et lui ai tapoté la tête en continuant d'activer le soufflet.

“Tu vois que ce n'est pas si difficile... Je vais te laisser te reposer un moment, tu en auras besoin pour la suite”

J'ai quitté la salle quelques minutes pour aller chercher mon frère. Comme il est Inspecteur Chef de la garde de Surag, je savais qu'il connaissait le groupe d'aventurier nommé Les Traqueurs de la Plume Noire. Après avoir brièvement discuté avec lui, j'ai appris que les Traqueurs étaient en mission secrète pour le prêtre bainite Dimon, également Tarchion de la région de Tyraturos, et qu'ils voyageaient avec tous les permis nécessaires. J'ai expliqué à mon frère ce que j'avais appris d'Enrild, puis je suis retourné dans ma salle de travail.

Quand je suis arrivé mon captif hurlait à s'en époumoner, car il cuisait tranquillement sur la plaque maintenant rendue brûlante par les flammes voraces que j'avais alimentées. J'ai éteint le feu et j'ai appliqué un onguent sur la brûlure sur sa jambe, en lui expliquant que j'avais obtenu les informations que je désirais et qu'il avait bien fait de me révéler ce qu'il savait. Ensuite je lui ai dit qu'il allait être condamné à brûler très bientôt sur la place publique, pour le meurtre de l'officier Krun Phaab et pour avoir comploté avec un fugitif. Puis, j'ai terminé par mes petits amusements personnels(brûler les poils du visage, percer le second œil avec un tison, insérer des braises rouges dans la bouche...).

Notes et conclusion de l'interrogatoire:
Il semblerait que l'enquète que je menais pour mon ordre était déjà prise en charge par des gens de plus haut rang. Si les Traqueurs de la Plume Noire étaient avec Rylm Madrog, c'est forcément parce qu'ils ont été engagés par le Tarchion pour démanteler le réseau de libération d'esclaves. Autrement dit, probablement qu'une fois arrivés à cette plage ou il y a leur campement, les hors-la-loi se sont retrouvés aux prises avec un groupe d'aventuriers expérimenté et des renforts Gnolls du fort de taxe le plus près. C'est triste de ne plus pouvoir travailler sur cette enquête, mais je ne veux vraiment pas mettre des bâtons dans les roues de ces gens-là, surtout si ils travaillent pour Dimon.

FIN DE L'INTERROGATOIRE D'ENRILD SUSKHAN


Notes sur les méthodes et accessoires:
La table a encore démontré son efficacité aujourd'hui. Je crois que ce qui rends cette table aussi terrifiante, c'est l'idée de cuire lentement. La douleur est toujours efficace, certes, mais il y a un côté psychologique aussi, une peur qui est plus malsaine et plus douloureuse que la chaleur de la plaque elle-même. Le soufflet est une addition fort utile, qui permet d'accélérer le processus et de mieux contrôler le feu à l'intérieur. À noter aussi qu'il faudrait ajouter une petite cheminée, car la fumée peut devenir gênante. Pour ce qui est de l'huile, je vais essayer la prochaine fois une combinaison de deux huiles différente. Une huile à lampe, simple, pour verser sur la peau et la carboniser, puis une huile infusée aux piments-soleil de Mulhorand, pour verser sur la brûlure une fois les flammes éteintes.

25eme jour de mon poste d'interrogateur officiel de la Tour des Braises, à Eltabbar

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Augustus Sheb : Extraits de rapports d'interrogations
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Questions,interrogations et suggestions autour de la Soule artésienne (ouvert à tous les souleurs)
» Rapports psychiatriques.
» Extraits de livres
» Questions, interrogations...Nommez cela comme vous voudrez >
» Yvain ou le Chevalier au lion (EXTRAITS)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les chroniques de l'Antemonde :: RP :: BG-
Sauter vers: