Les chroniques de l'Antemonde

Forum du module de jeu Neverwinter Nights
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Background] Chun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Velkyor

avatar

Messages : 230
Date d'inscription : 02/08/2013

MessageSujet: [Background] Chun   Mer 15 Jan - 17:45


(Merci Suna ^^)


Chun


Province de Shou Lung, Monastère de la Forêt

La lourde porte de bois se referme, protégeant la salle aux poutres basses du blizzard extérieur. Deux moines encapuchonnés, une croûte de neige couvrant leurs larges épaules, se présentent à Maître Sok. Ils s’inclinent, plaçant leur poing droit au fond de leur paume gauche, en un salut symbolisant Yin et Yang. Le maître, leur rendant leur salut, les incite à parler d’un bref signe de tête.

« Sifu, nous avons constaté de nos yeux l’avancée des troupes impériales. Ils se dirigent vers nous en un mouvement qui coupera toute possibilité de retraite. Ils veulent notre destruction totale.»

Le Maître opine, le visage impassible. Cette annonce ne le surprend pas, les moines vont payer leur soutient à l’ancienne famille impériale. Le clan Xiao, vainqueur du récent coup d’état, ne tolèrera pas de force armée rebelle en son sein et le monastère constitue bel et bien une force armée. Saluant les émissaires, Sifu Sok se dirige rapidement vers la salle principale où l’attendent les Cinq, chacun détenteur des secrets d’une école de combat.

Maître Sok s’installe rapidement, leur faisant face. Tous l’observent, pleinement conscients de la gravité de la situation. Le sifu prend la parole, sans un mot inutile :

« A l’aube, vous partirez dans les cinq directions. Votre premier élève vous accompagnera et devra vous protéger contre tout. Votre savoir doit être préservé et vous ferez ce qu’il faut pour cela, jusqu’à ce que notre monastère renaisse de ses cendres. Les Cinq reviendront alors jusqu’ici. »

Tout est dit. Ce qui ne l’est pas dans ces mots se déduit du silence qui les entoure. Maître Sok va se sacrifier avec tous les autres moines dans la défense du monastère pour faire croire à l’ennemi que son triomphe est total, dissimulant ainsi la fuite des Cinq.

Les premières lueurs de l’aube se reflètent dans les stalactites glacées tombant des toits couvert de neige. Les Cinq sont présents dans l’air glacial de la cour centrale, chacun accompagné de son premier élève. Si les maîtres semblent sereins, les premiers élèves éprouvent de l’appréhension pour ce qui va suivre, jetant parfois un regard aux bâtiments du monastère qu’ils vont quitter pour toujours.

La double porte de bois s’ouvre sur la campagne immaculée, les dix moines la franchissent, chacun saluant une dernière fois Maître Sok qui se tient à côté de la statue du lion qui joue avec un petit chat. Alors que leurs silhouettes disparaissent à l’orée de la forêt, les premiers flocons se mettent à tomber dans le froid du matin, ils auront tôt fait de recouvrir leurs traces.

Chun est le premier élève de Sifu Wing, la Maîtresse de l’école « des mains foudroyantes ». C’est un style sans arme, bien que ses pratiquants sachent manier plus que correctement toutes les armes traditionnelles. Chun a conscience de l’importance de sa mission. Ils cheminent tous les deux dans la neige des sous-bois depuis des heures, s’étant séparés dès le départ des autres moines pour prendre la direction qui leur a été assignée. Aucun mot n’est prononcé, leur respiration respective, rythmique et presque hypnotique, fait circuler le Ch’i dans leur corps, le réchauffant sans difficulté. Même en cet instant, Chun apprend de son Sifu, calquant son rythme au sien, marchant dans ses traces, l’esprit aux aguets pour prévenir tout danger.

C’est un sifflement qui annonce la flèche, le maître et l’élève l’ont entendu. La main de Sifu Wing, dans un mouvement d’une fluidité foudroyante, l’intercepte et l’écarte aussi aisément que si le projectile lui avait été lancé à la main. Immédiatement, les deux moines s’élancent. Ils savent que cette flèche provient d’un groupe d’éclaireurs. Aucun d’eux ne doit partir en vie, il en va de la préservation du secret de la fuite.

En un clin d’œil, les deux moines sont sur leurs ennemis, ces derniers enfoncés dans la neige jusqu’aux mollets. Les éclaireurs commencent tout juste à se rendre compte que leurs proies ne sont pas aussi vulnérables qu’espéré lorsque la nuque du tireur se brise entre les mains de Sifu Wing. Un second archer, projeté au sol par un coup de pied puissant, constate peu après que l’air refuse d’entrer dans ses poumons, son larynx écrasé constituant un barrage efficace. Les deux autres éclaireurs, plus éloignés, tentent de remonter à cheval pour s’enfuir. Les mains de Sifu Wing détachent alors deux stylets argentés de son chignon qui se dénoue en une étonnante spirale de cheveux de jais. Avant que les pointes de sa chevelure n’atteignent le creux de ses reins, les stylets se plantent dans les nuques des deux fuyards.

Le stress du combat et l’admiration pour la technique de son maître accompagnent Chun alors qu’il va récupérer les stylets de Sifu Wing. Il se force à vider son esprit pour demeurer attentif et efficace tout en nettoyant les stylets d’argent dans la neige. C’est alors qu’il remarque la brume.

« Sifu, cette brume est-elle naturelle pour la saison ? Elle semble lourde et pâteuse. »

Maître Wing le regarde. C’est de ce regard et du visage de son maître dans l’encadrement de ses cheveux noirs lâchés qu’il va se souvenir. Ainsi que de ces quelques mots, prononcés rapidement comme s’ils étaient cruciaux, comme s’il fallait qu’il s’en souvienne  dans ce qui allait suivre :

« Chun, le fond et la forme sont distincts. Le Ch’i est ton guide vers la lucidité, vers l’éveil. »


Lacustrum, le Cœur du Phare

Un moine s’éveille dans le bassin, les derniers mots de son maître imprimés au fer rouge dans sa mémoire. Ses gestes sont maladroit, son équilibre instable. Il peine à se réchauffer et une multitude de sentiments contradictoires et parasites inondent sa conscience, l’empêchant de se concentrer, de correctement évaluer la situation.

Il fait quelques pas dans la brume, tente de faire taire cette angoisse mais sa discipline mentale ressemble à celle qu’il avait à 5 ans. Il lui faut reprendre les exercices de respiration de base pour arriver, enfin, à se maîtriser, à trouver l’échelle, à la saisir d’une main ferme et à sortir du bassin. Une femme à la chevelure violette, portant une toge à motifs violets, le regarde avec bienveillance et lui sourit.


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Background] Chun
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [BACKGROUND] Karak Azgal
» "Background"
» Un Background qui bouge !
» Background des Villages
» Background de Hulin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les chroniques de l'Antemonde :: RP :: BG-
Sauter vers: